Aller au contenu

Quelle est la différence entre un conseiller juridique et un avocat ?

Les métiers de conseiller juridique et d’avocat ne sont pas identiques, bien qu’elles se complètent. Celui du conseiller du droit est sollicité, soit par une société ou par le gouvernement. Quant à l’avocat, il est chargé de prodiguer des conseils à un particulier ou à une entreprise. Il existe donc une grande dissemblance entre ces deux professions. Voici un article qui explique plus en détail les différences entre eux deux.

Définition et particularité d’un conseiller juridique

La loi des années 71 décrit les conseillers juridiques comme ceux qui exercent le droit, soit dans le cadre d’un contrat de travail soit pour une compagnie. Au cours de leur occupation et au seul bénéfice de la société qui les emploie ou d’une agence auquel ils appartiennent, les juristes peuvent donner des conseils juridiques. Ils peuvent également éditer des actes sous seing privé relatifs aux activités de ces sociétés.

Les conseillers juridiques ont pour missions de défendre les intérêts de l’entreprise pour qui il travaille en matière contractuelle, commerciale, financière, sociale et patrimoniale. Pour eux, le client peut être une société. Son contrat de travail l’oblige à effectuer des missions de droit pour son client. Cependant, il n’est pas engagé à exercer ces fonctions en dehors de son contrat.

Par ailleurs, le métier de conseiller n’est nullement lié à une quelconque règle déontologique. Il travaille en respectant la règle imposée par l’employeur.

Étant donné que le métier de conseiller juridique n’est pas une activité réglementée, mais plutôt une fonction occupée au sein d’une société, il n’y a pas de conditions spécifiques pour les qualifications. Les seules exigences sont celles spécifiées par l’employeur.

Définition et particularité d’un avocat

Un avocat est un assistant juridique indépendant qui peut travailler sous plusieurs angles. Il exerce en nom propre, dans le cadre d’une organisation ou d’un cabinet civil, pour une entreprise, etc. Cet agent ministériel protège et défend ses employeurs dans tous les aspects de la vie quotidienne, qu’elle soit personnelle ou professionnelle. Il n’est pas seulement avocat, mais aussi consultant dans toutes les matières relevant du droit, même si elles ne sont pas contentieuses.

L’avocat remplit plusieurs fonctions. Il prodigue des conseils juridiques, rédige des contacts de travail, des conventions de Pacs.

Il exerce aussi une fonction de certification. De là il peut signer toutes sortes de contrats juridiques, démontrant qu’il a conseillé sur les risques de l’acte et en a assumé la responsabilité. Il examine un document juridique s’assurant qu’il est valide et efficace.

Le travail d’un avocat est garanti par une police d’assurance responsabilité professionnelle qui lui permet de se couvrir lors d’un litige.

Les différences qui existent entre un conseiller juridique et un avocat

Même si un conseiller juridique est qualifié pour fournir des conseils juridiques et rédiger des documents, il ne peut travailler que pour la société qui l’emploie. En le faisant pour un tiers, celui-ci ne serait pas protégé par un engagement de confidentialité et la responsabilité de l’avocat ne pourrait être engagée en cas de mauvais conseil.

En ce qui concerne l’avocat, il peut fournir des conseils juridiques et rédiger des documents pour n’importe qui, qu’il s’agisse d’un client privé ou d’une entreprise. Sa profession est protégée par la confidentialité des informations recueillies. En cas de litige, la responsabilité de l’avocat peut être engagée.

Il est donc essentiel de comprendre ce qui différencie un conseiller juridique et avocat afin de pouvoir trouver quelqu’un qui pourra vous aider par la suite.