Le rôle indispensable de l’avocat dans une procédure de divorce incluant une violence conjugale

Les infidélités et les violences conjugales sont les principaux facteurs de divorces dans le monde. Si l’infidélité s’attaque à l’intégrité morale de la conception du mariage ; la violence lui porte atteinte à la vie de la personne victime. Dans ce cas précis, le rôle de l’avocat du divorce ne se limite plus uniquement dans la bonne marche du divorce, mais également à la protection de la victime.

Le rôle de l’avocat dans la procédure de divorce par faute

Dans une procédure judiciaire, le rôle d’un avocat est de défendre les intérêts de son client. Dans une procédure de divorce par faute, l’époux demandeur du divorce doit présenter par l’intermédiaire de son avocat une requête auprès du juge. Il faut souligner que ce document ne doit mentionner ni le type de régime de divorce ni la cause évidente de ce dernier. Dans la mesure où une de cette information figure sur la requête, ce dernier sera non recevable par le juge.

Ensuite, le rôle de l’avocat est de conseiller son client dans la meilleure démarche à suivre afin de prouver la faute de l’ex-époux devant le juge. Cette étape vise à réunir toutes les preuves envisageables afin de prouver la culpabilité de l’autre.

Le rôle de l’avocat dans la plainte pour cout et blessure, viol ou atteinte à la moralité

Une violence conjugale est le fait de porter atteinte la santé de l’autre. Ces actes peuvent se présenter sous diverses formes :

  • Violences physiques : atteinte de forme physique comme le cas de coup et blessure ;
  • Violences sexuelles : rapport sexuel sans consentement qui peut s’apparenter à un viol ;
  • Violences morales : toute atteinte nuisant à la santé psychologique incluant les insultes, harcèlements, mais également l’humiliation et la dévalorisation.

Dans le cas de la présence de ces types de violences, la victime peut présenter aux forces de l’ordre une plainte pour violence conjugale incluant cout et blessure ou encore l’inculpé pour viol. Il en va toujours à l’avocat de guider son client sur la meilleure démarche possible.

Le rôle de l’avocat après la prononciation du divorce

Durant toute la procédure de divorce ainsi que celui d’éventuelle plainte, l’avocat doit épauler et conseiller son client et le conseillé dans la meilleure stratégie à adopter afin de défendre les intérêts de ce dernier. Ainsi durant et après la procédure de divorce, l’avocat a le devoir d’informer son client sur l’avancement du dossier, ainsi que les chances d’aboutissement du projet. Ensuite après la prononciation du divorce, il en va du devoir de faire la transcription du jugement de divorce dans les actes d’états civils afin que le divorce soit opposable à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *