Procédure de divorce en cours, des gestes sont à éviter

Engager une procédure de divorce est une décision difficile à prendre, mais si vous vous êtes décidé, pour ne pas commettre des fautes, des gestions sont à éviter.

Abandonner le domicile conjugal

Au cours de la procédure de divorce en aucun vous ne devriez pas penser que votre liberté est déjà en vue. Il n’est donc pas nécessaire de quitter le domicile conjugal au commencement ou pendant la procédure de votre séparation. Inutile de vouloir prendre le calme en trouvant un petit chez-soi même si l’envie est très pressante. Tant que le divorce n’est pas prononcé officiellement, vous comme votre moitié êtes encore retenu par le mariage et soumis à la communauté de vie. L’obligation de cohabiter avec l’autre époux jusqu’à l’annonce du divorce est donc indispensable à respecter.

Si vous vous entêtez à quitter le domicile conjugal durant la procédure de divorce, cela peut être considéré comme une faute. Certaines conditions permettent toutefois l’abandon du domicile conjugal et seul le juge peut déterminer si les motifs de départ constituent ou non une faute. Les cas permis sont le harcèlement, le danger pour les enfants, les violences verbales ou physiques et autres.

Les nouvelles conquêtes

Votre union ne tient plus certes, mais anticiper votre nouvelle vie de célibataire est à exclure pendant la procédure de divorce. Il est déconseillé de tester votre pouvoir de séduction en tentant de faire de nouvelles conquêtes. Votre devoir de fidélité tient jusqu’à la liquidation de votre union donc inutile de prendre le risque de passer à autre chose. Rencontrer de nouvelles personnes pour une histoire d’un soir ou une relation suivie peut pratiquement vous mettre en situation d’adultère. Le juge peut considérer le motif de faute si les faits sont exacts et prouvés, ce qui pourrait changer quelques paramètres dans la procédure de divorce.

Empêcher l’accès du domicile conjugal à l’autre époux

Il est fréquent que les conjoints ne se supportent avant ou même pendant la procédure de divorce. Dans certains cas, l’un des époux choisit même de laisser l’autre sur le palier afin de l’empêcher d’entrer dans le domicile conjugal au point à changer les serrures. Interdire l’autre à l’accès au domicile conjugal peut pourtant constituer aussi une faute. Tant que vous n’êtes pas séparés légalement, il vous est formellement déconseillé d’empêcher l’autre à entrer dans la maison du couple. Si la situation est vraiment troublante pour les deux parties, faire chambre à part et essayer de ne pas se croiser sont les meilleures solutions à adopter pour éviter de faire une faute ou de faire trainer la procédure de votre séparation. Il faut de la patience pour reprendre possession de votre espace de vie. Pour appeler le serrurier, il faudra bien attendre avec sagesse la prononciation officielle de la dissolution du mariage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *