Aller au contenu

Vente commerciale: quels sont les principes juridiques ?

Le commerce est un secteur d’activité assez rentable. Mais, il est caractérisé par certaines contraintes dont il faut avoir connaissance lorsqu’on envisage d’entrer dans cet environnement. Car c’est la connaissance de ces divers principes qui permet d’avancer dans la vente commerciale. Quels sont alors les différents principes juridiques d’une vente commerciale ? Dans la suite de cet article, il sera question de donner de détails sur les principes juridiques de la vente commerciale.

Quels sont les types de protection ?

Les dispositions qui sont prises pour encadrer la vente commerciale visent la qualité. Ainsi, les dispositions sont prises pour rendre uniformes les produits. Pour y arriver, un rétablissement d’équilibre est instauré entre les diverses parties. En ce qui concerne les consentements dans ce secteur, on peut le retrouver sous différente forme. Lorsqu’un acheteur accepte l’offre d’un vendeur, il a besoin de sécurité. Cette sécurité est assurée grâce au développement d’un ordre public de protection. La relation commerciale est caractérisée par une offre en permanence. C’est pour cela que le contrat commercial nécessite uniquement l’acceptation de l’acheteur. Mais, le contrat doit respecter les accords des deux parties sur les différents produits.

Les principes légaux du consentement

La vente commerciale est basée sur des principes de consentement. Mais, la forme du consentement dépend du produit. En effet, dans le cadre de la vente d’un produit dégustable, le consentement de l’acquéreur vient après la dégustation du produit. Ce n’est pas la même chose dans le cas d’un produit à l’essai. Dans cette forme de vente, l’acheteur procède d’abord à l’essai du produit. Ainsi, il évalue la qualité du produit. C’est lorsqu’il est convaincu de la qualité du produit qu’il donne son consentement. Il faut dire qu’il y’a aussi la vente à réserve. Dans ce cas, l’acheteur réserve les produits sans exprimer son consentement. C’est donc en fonction de la réception faite par les clients du produit qui lui donne la possibilité de confirmer au vendeur que le produit sera acheté. Avant d’accepter cette catégorie de vente, le vendeur a le droit de mener des enquêtes sur l’acheteur afin d’examiner sa capacité de solvabilité.

Quelle est la protection du consentement ?

À cause de l’importance du consentement dans la vente commerciale, le Code civil a prévu des dispositions pour assurer sa protection. On y retrouve en réalité, les différentes informations qui garantissent la sécurité de consentement. Ce Code apporte aussi des détails sur les conditions dans lesquelles le consentement doit être donné lorsqu’il s’agit d’une vente commerciale. Il faut que toutes les conditions et les règles relatives au consentement soient respectées. Dans le cas contraire, le consentement n’aura plus de crédibilité. Par ailleurs, les acheteurs sont suffisamment protégés par de nouvelles dispositions. Cette protection est offerte de deux manières. La première manière consiste à renforcer la loyauté par rapport aux contrats. La seconde manière consiste à procéder à l’interdiction de certaines dérives en lien avec le contrat. Par exemple, le contrat peut être annulé en cas de violence ou de dol.

Bref, comme dans plusieurs d’autres secteurs d’activités, la vente commerciale est organisée par de différentes exigences dont le respect est obligatoire.