Aller au contenu

Quelles sont les éventuelles raisons de licenciement d’un avocat ?

Après une durée de 6 années de longues études en droit après le Bac on devient avocat. Mais étant avocat, on est soumis à des règles bien définies qu’enfreindre peut causer un licenciement. Découvrons quelques raisons de licenciement des avocats.

Les causes de radiation du barreau

Un avocat est reconnu de tous comme étant un professionnel de la loi. Suite à ses attributions, il est obligé de suivre et de respecter les règles juridiques qui régissent la société. Dans l’exercice de ces fonctions, des incidents sont vite arrivés et la frontière mince entre ce qu’il faut ou pas faire peut vite être enjambée. Les retombés sont alors bien déplorables pour cet avocat ayant pourtant prêté serment de façon solennelle. Plusieurs raisons peuvent expliquer un licenciement radical d’un avocat.

Violation des articles 1-3 et 9 2 du Règlement intérieur national

Ces articles de loi particuliers prennent en compte tout ce qui concerne la transmission du dossier d’un client à un autre avocat. Ils prennent aussi en compte la présentation stricte d’un avocat devant la commission de Déontologie de l’Ordre. En effet lorsqu’un de vos collègues avocats émet une demande officielle de recevoir le dossier d’un de vos clients, ne pas obtempérer est préjudiciable.

Il en va de même lorsque vous manquez de vous rendre devant la commission de Déontologie de l’Ordre. Ces deux raisons sont suffisantes pour valoir votre radiation pure et simple du barreau.

Violation des règles éditées en l’article 13 du Règlement intérieur  national

Cet article par contre est chargé de protéger le client. Faire venir un client pour lui faire signer des documents sans lui de quoi il s’agit est punissable par la loi. Si en plus de lui avoir menti sur les documents qu’il a signés, vous avez fait usage de pratiques frauduleuses ou de menaces, vous  et l’avocat pouvez finir virés.

L’avocat est considéré comme étant quelqu’un qui connait la loi sur le bout des doigts. Omettre volontairement des informations à son client est punissable et dangereux pour lui.

Non respect de l’article 3 du décret n◦2005-790 du 12 juillet 2005

Avoir un client qui décide se passer de nos services peut arriver à tout moment. Mais refuser de donner le dossier de cette ancienne cliente à son nouvel avocat volontairement est puni par la loi. Tout avocat se livrant à ce jeu dangereux peut perdre son boulot aisément et même sa capacité à exercer son métier.

Non respect de l’article 1.3 du Règlement Intérieur National

Pour un avocat, consommer des stupéfiants est un acte plus grave que pour un civil. L’avocat est un professionnel qui non seulement incarne mais représente la loi. Le voir entrain de prendre de la drogue en lieu public est un acte qui entache son métier et la loi qu’il est censé représenter. Ce acte peut lui valoir tout simplement de se faire virer du barreau et perdre le droit d’exercer.

Un avocat est une personne qui se veut irréprochable aux yeux de la loi. Afin de s’assurer de pouvoir condamner ceux qui enfreignent la loi, il faut s’assurer de ne pas le faire soi-même.